Sauvegarde et restauration : MM.10 → V.65 →M.51 et MM.11 → V.66 → MM.1

Font partie de la série MM.1 à MM.12, motrices à caisses de bois à deux essieux et à deux loges construites en 1899 par les Ateliers du Nord de la France (ANF). La caisse fait 7,68 m de long et l’accès des voyageurs se fait par 2 portes coulissantes à un seul vantail. Elles sont classées dans la catégorie des unités simples, chaque motrice est totalement indépendante et ne peut donc pas tractionner si la conduite se fait depuis une autre motrice. Destinées à l’exploitation des lignes 2 nord et 2 sud, leur service cessa en mai 1906 sur la ligne 2 sud, elles furent dès lors affectées à la traction des trains de travaux légers jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Dès 1943 elles ont été démotorisées et les caisses ont été retirées pour constituer des petites plate-formes.

MM.10 → V.65 → M.51 (particulier)
À sa transformation en plate-forme la MM.10 est devenue V.65.
La réforme du V.65 est intervenue le 1er février 1960.
B.N. n° 9 : 10 décembre 1994, annonce aux adhérents de l’ADEMAS de la reconstruction d’une voiture de Métro en bois du début du siècle, il s’agit de la M.51, projet sur 5 ans.
B.N. n° 10 : poursuite de la construction de la caisse.
B.N. n° 11 : le V.65 est récupéré auprès de la RATP (ateliers de Vaugirard) et livré en Mayenne le 1er juin 1995 pour l’ADEMAS, le châssis devra servir pour la motrice en bois M.51, des travaux sur le châssis doivent commencer dès l’été, avec notamment le démontage des ridelles en bois rivetées sur le châssis.
B.N. n° 12 : les organes de roulement ont été séparés du châssis, les parties en bois démontées, le descellage des supports de ridelles rivetés et soudés est en cours, après sablage et passage d’un antirouille sur les parties métalliques, la partie de charpente déjà réalisé sera montée.
B.N. n° 15 : l’arrière de la caisse en bois a été montée sur le châssis à l’été 1996.
B.N. n° 52 : cession du véhicule à un particulier, l’association n’ayant pas de projet réaliste pour ce véhicule.

MM.11 → V.66 → MM.1 (RATP)
À sa transformation en plate-forme en 1949 la MM.11 est devenue V.66.
La réforme du V.66 est intervenue le 1er février 1960. Il a longtemps été laissé sur une voie de débord du raccordement entre la Petite Ceinture et les ateliers RATP de Vaugirard.
La RATP a fait reconstruire par les ateliers de Cannes La Bocca Industries, sur commande du Département du Matériel Roulant Ferroviaire (MRF) un train complet MM.1-B.161-A.1. Le V.66 a servi à reconstituer la MM.1.
Véhicule sauvegardé par la RATP (Villeneuve-Saint-Georges).

Retour à la sauvegarde et restauration de matériels roulants.
Page mise à jour dimanche 15 janvier 2017.