Sauvegarde et restauration : M.330, M.333 et M.340 → TA.01 → M.340

Font partie de la série M.330 à M.380, motrices Westinghouse-UM à caisse en bois vernis, à loge métallique et à 2 moteurs construites en 1904. La caisse fait 10,85 m de long et comporte 2 portes. En 1910 ces motrices sont allongées à 13,35 m et comportent 3 portes. En 1929 les M.330 à M.349 sont allongées à 14,2 m par reconstruction avec des caisses neuves, comportent 4 portes, 4 moteurs et sont équipées en Sprague-Thomson.

M.330 (particulier)
Motrice de 1936 ayant terminé son service sur la ligne 5 en avril 1980 et utilisée comme tracteur de travaux pour les convois inter-ateliers (essentiellement Fontenay – Lilas).
À été transportée sans ses bogies par bateau jusqu’à Tokyo mi-1984, a changé plusieurs fois d’acquéreur, a été raccourcie, a demeuré plusieurs années en périphérie de Tokyo à l’Ikuei Technical College, puis a de nouveau déménagé.

M.333 (RATP)
Le 16 avril 1983, cette motrice faisait partie d’une des quatre dernières rames Sprague en circulation, rame de composition M.1266-Bb.473-Ab.464-Bb.434-M.333.
Du 8 novembre 1987 au 7 février 1991, cette motrice fût utilisée pour des circuits dans la rame A.475.
B.N. n° 24 : il est annoncé que cette motrice sera celle de réserve de la rame A.475.
B.N. n° 31 : il est annoncé que des déformations importantes mal réparées en leur temps sur le châssis de la M.333 ont conduit a stopper la rénovation en état de marche de cette motrice, qui sera donc cantonnée à une future exposition statique.
Les 17 et 18 septembre 2005, exposition à Porte d’Ivry pour les journées du patrimoine.
Actuellement dans une réserve RATP.

M.340 → TA.01 → M.340 (ADEMAS)
En 1981, la M.340 devient TA.01 pour déplacer les voitures aux ateliers de Choisy, il est équipé d’une génératrice diesel de 120 kW lui permettant de circuler sur des voies non pourvues de rail traction, son circuit électrique de puissance est modifié pour avoir une marche lente et il est repeint en jaune.
B.N. n° 29 : la voiture est récupérée auprès de la RATP et livrée en Mayenne en 2002, après d’importants travaux de voie il est envisagé de la faire circuler attelée à 2 autres voitures en juillet 2003.
B.N. n° 31 : la voiture a été transférée au camp des Matelots et a circulé pour les journées portes ouvertes de 2003, la peinture jaune est enlevée, décapage des tôles émaillées rescapées, le reste de la caisse est repeint en vert d’origine, des modifications sont apportées au circuit traction pour augmenter au mieux ses performances, un échange du groupe électrogène est envisagé pour augmenter la puissance, 3 moteurs sont actifs.
B.N. n° 32 : il est prévu pour la fin mai 2004 que soient réalisés des travaux sur les ressorts de suspension, les réservoirs d’air comprimé et le maintien fermeture des portes côté opposé au service.
B.N. n° 33 : suite à l’expertise de l’état de la voiture, de gros travaux ont été entrepris, avec notamment le levage de la caisse ce qui permet de séparer les bogies pour travailler plus aisément, une grosse partie du câblage est refait (une bonne proportion du câblage datait de 1936), des pièces mécaniques et pneumatiques sont changées.
B.N. n° 34 : suite à des modifications de câblage, la voiture peut alimenter en électricité des auxiliaires d’autres voitures (compresseur, ...) et la réversibilité lui permet d’être commandée par le manipulateur d’une autre voiture non pourvue d’une alimentation autonome ; le groupe Berliet montre des signes de faiblesse.
B.N. n° 35 : une usure rapide des roues par frottement a été constatée après la journée des adhérents de juillet 2004 à cause de l’absence de graissage de la voie, une voiture graisseur de voie livrée peu de temps après a permis de réduire grandement ce phénomène, des travaux ont été entrepris sur le groupe Berliet pour améliorer au mieux son fonctionnement, mais des défauts persistent.
B.N. n° 36 : la récupération d’un moteur de la M.1266 permet de remplacer le moteur n° 3 qui était hors service, l’état du groupe Berliet inspire de grandes inquiétudes.
B.N. n° 38 : le 1er levage de la voiture avec les colonnes de levage permet de constater que des travaux urgents sont à réaliser.
B.N. n° 41 : profitant de la dépose définitive du groupe Berliet, la peinture intérieure est refaite, des travaux sur des circuits électriques et pneumatiques sont engagés, une armoire électrique devant notamment contenir le redresseur du futur groupe non opérationnel pour le moment est implantée.
B.N. n° 42 : le support de l’ancien groupe n’ayant plus son utilité est déposé, ce qui permet de faire d’autres travaux électriques, le cylindre de frein défectueux est changé et le nouveau groupe électrogène non posé sur la voiture refonctionne, il lui manque cependant son régulateur.
B.N. n° 43 : le nouveau groupe a été posé et divers travaux se poursuivent, électricité (un éclairage sur secours est implanté), peinture ; pour la journée des adhérents la voiture doit être présentée presque terminée.
B.N. n° 45 : du 3 au 5 mars 2009, remplacement des bogies par ceux reprofilés et équipés de boîtes à rouleaux d’un véhicule RATP réformé.
B.N. n° 46 : la journée des adhérents du 4 juillet 2009 a été l’occasion de présenter les travaux réalisés, la finalisation de la remotorisation de la M.340 et le maintien de fermeture des portes de son train.
B.N. n° 47 : travaux de fiabilisation du groupe électrogène.
B.N. n° 50 : prévision de changement des moteurs.
B.N. n° 53 : de janvier à avril nettoyage et entretien préventif en vue des circulations à la Fête de la Vapeur 2013, du 23 au 29 avril essais et circulations à la Fête de la Vapeur avec rajout de la radio embarquée pour communiquer et modification de câblage pour atteindre les 40 km/h au lieu de 30, retour ensuite au camp des Matelots.
B.N. n° 54 : divers travaux indispensables vont être engagés, réparation de montants de portes fissurés, remplacement d’une tôle dégradée par une neuve en face avant et une peinture neuve complétera le travail après repose de moulures décoratives manquantes.
La M.340 a de nouveau roulé avec succès pour la fête de la vapeur 2016.

Retour à la sauvegarde et restauration de matériels roulants.
Page mise à jour dimanche 15 janvier 2017.